Ce matin sur Boulevard Voltaire

Voici les éditoriaux publiés ce matin sur Boulevard Voltaire
 
 
Frédéric Sirgant
Il paraît que le drone qui survolait Brégançon est tombé à l'eau. Il semblerait que ce ne soit pas le cas des affaires embarrassantes qui s'accumulent pour l'Elysée.
 
 
 
Christian de Moliner
ces postes n’intéressant pas les Français n’auront pas plus de succès chez les immigrés. Croire le contraire reviendrait à les prendre pour une main-d'œuvre taillable et corvéable à merci.
 
 
 
Marc Le Menn
Il y a quelques années, on aurait parlé d'un bel été ensoleillé avec de fortes températures.
 
 
 
Christian Combaz
Alors, il faut arrêter de leur imposer des règles faites pour une Europe de nouveaux riches...
 
 
 
Fabien Bouglé
Fabien Bouglé analyse les raisons de la montée en puissance de la fronde anti-éoliennes, qui rassemble des personnes de toutes tendances, y compris des zadistes. Il revient aussi sur les différentes pollutions produites par les éoliennes et la véritable catastrophe que représenterait l’éolien côtier.
 
 
 
Philippe Kerlouan
Si ce n'est pas la première fois que des partis politiques sont soupçonnés, à tort ou à raison, de malversations financières, c'est la première fois que la Justice prend de telles mesures conservatoires.
 
 
 
Alain de Benoist
Cette histoire n’a été médiatisée que dans l’espoir d’établir une fausse symétrie entre le terrorisme islamiste et les projets fumeux de quelques conspirateurs d’opérette.
 
 
 
Nicolas Gauthier
Cette œuvre hors du commun, longtemps ignorée ou méprisée, a commencé à être remise à l’honneur il y a plus de dix ans.
 
 
 
Marie Delarue
On a, dans notre pays, une attraction/répulsion pour les métiers dits manuels. On adule un grand chef étoilé mais envoyer un enfant vers l’apprentissage est une tare familiale que l’on cache aux voisins.
 
 
 
Catherine Rouvier
C’est la vieille virilité bravache du "Gaulois" qu’on assassine…
 
 
 
Philippe de Villiers
Comme chaque année, à l’occasion de l’été, Boulevard Voltaire vous offre des extraits de livres. Cette semaine, Puy du Fou : Un rêve d’enfance, de Philippe de Villiers. Ce château pleure tout seul, entrailles ouvertes Je suis parti à l’aventure. C’était le 13 juin 1977, par un après-midi de grand soleil printanier. Je me suis ...
 
 
 
François Teutsch
Nul doute que cette mesure, si elle devait être mise en œuvre, susciterait de fortes réactions du patronat français.
 
 
 
Olivier Damien
Les embauches de complaisance sous contrat doivent impérativement cesser ou, à tout le moins, être contrôlées et validées par un organisme indépendant.